Quoi penser du diamant de synthèse ?

Quoi penser du diamant de synthèse ?

Vous connaissez mon amour pour les pierres et la joaillerie mais je suis également très concernée par les problématiques d’écologie et d’éco-responsabilité. Lorsque l’on souhaite défendre la protection de l’environnement tout en souhaitant perpétuer un savoir-faire artisanal français alors cela donne naissance à des maisons de joaillerie dites « éthiques ». C’est vers ces créateurs que je me dirige depuis quelques années lorsque je souhaite acheter un bijou. Une joaillerie qui se revendique éthique va reposer sur plusieurs piliers : une fabrication artisanale française, l’utilisation d’or recyclé et la traçabilité des pierres précieuses (processus de kimberley pour les diamants) afin de garantir de bonnes conditions de travail dans les mines mais aussi la protection de l’environnement. On voit également émerger depuis quelques années une nouvelle tendance qui est l’utilisation de diamant de synthèse, que l’on appelle aussi « diamant synthétique », « diamant de laboratoire » ou encore « diamant de culture ».

Il y a beaucoup de débats autour de ce diamant et j’ai moi-même du mal à avoir un avis, j’ai donc décidé de faire mes petites recherches et tenter d’en tirer une conclusion.

Qu’est ce qu’un diamant de synthèse ?

Avant toute chose, soyons clairs, le diamant de synthèse est bien un diamant mais au lieu de provenir de la terre (des mines) il est créé dans des laboratoires high-tech.  Les premières tentatives de création de diamants synthétiques ont eu lieu dans les années 1950, ils sont d’ailleurs utilisés depuis de nombreuses années dans l’industrie (électronique, de haute technologie…) mais ce n’est que depuis quelques années que des scientifiques sont parvenus à fabriquer des diamants synthétiques assez blancs et brillants pour qu’ils puissent être utilisés en joaillerie. 

Diamant naturel brut

Dans la nature un diamant se forme à partir d’atomes de carbones dans la terre entre 150 km et 200 km de profondeur, là où se trouvent les conditions de température et de pression permettant au carbone de se cristalliser.

Diamant de synthèse

Le diamant synthétique est, lui, le résultat d’un processus technologique qui en fonction de la taille et la couleur souhaitées peut prendre entre 60 et 120 jours en laboratoire. Il existe à ce jour deux techniques de fabrication des diamants synthétiques.

Les techniques de fabrication d’un diamant de synthèse

Les deux méthodes de fabrication d’un diamant de synthèse s’inspirent des conditions dans lesquelles les diamants se forment naturellement : la méthode CVD Chemical Vapor Deposition (en français: Dépôt Chimique en phase Gazeuse) et la méthode dite HPHT (Haute Pression Haute Température).

diamant synthétique

La technique HPHT

Cette technique reproduit les conditions dans lesquelles les diamants se sont formés au cœur de la terre il y a des milliards d’années. Un microscopique grain de diamant est placé au cœur d’une presse puis soumis à une pression extrême ainsi qu’à une température de 1500°C environ. Les atomes de carbone s’agrègent autour du grain de diamant et lui permettent de grandir, très lentement, pendant plusieurs semaines. Cette technique ne produit pour l’instant que des diamants de couleurs (jaune, orange, rose et bleu).

La technique CVD

Les diamants sont ici créés dans une atmosphère de basse pression à l’aide d’hydrogène à l’état de plasma. Cette technique consiste à faire croître des diamants en laboratoire par dépôt de couches successives à partir d’un plasma. Il faut 3 à 6 semaines dans l’appareil pour obtenir un diamant brut. Cette technique produit des diamants bien plus purs que ceux qui sont obtenus avec la HPHT.

Après cette étape de production, les pierres sont ensuite taillées pour découvrir leur pureté et leur poids.

Les laboratoires permettant de concevoir ces diamants sont situés historiquement dans la Silicon Valley (telle que la société Diamond Foundry qui compte d’ailleurs Leonardo DiCaprio parmi ses investisseurs) mais aussi en Russie et en Asie. La France n’est pas en reste, des entreprises telles que Diam concept sont engagées dans cette compétition mondiale. Cette dernière travaille d’ailleurs en partenariat avec le joaillier Courbet pour développer des diamants synthétiques haut de gamme.

Existe-t-il une différence entre un diamant de synthèse et un diamant naturel ?

diamant de laboratoire

Il est impossible de faire la différence entre un diamant naturel et un diamant synthétique, à l’œil nu, à la loupe, voir au microscope. Le diamant de synthèse a la même composition chimique, structure cristalline, propriétés optiques et physiques que les diamants naturels. Il faut un appareillage spécial, extrêmement coûteux dont seuls les trois principaux laboratoires internationaux de gemmologie de diamant (GIA, HRD et IGI) sont équipés. Ce sont ces laboratoires qui délivrent des certificats lorsque les pierres synthétiques ont une taille suffisante pour être certifiées.

Le diamant synthétique s’évalue en fonction des quatre mêmes critères que pour le diamant naturel c’est à dire les 4 C : Carat (le poids du diamant), Color (la couleur du diamant), Clarity (la pureté du diamant) et Cut (la taille du diamant).

Grâce à ses caractéristiques identiques, de grands joailliers ont décidé de proposer des collections avec des diamants de synthèse, c’est le cas du géant De Beers qui a créé en 2018 sa marque de bijoux en diamants synthétiques qui se nomme Lightbox.

Pour vous donner un ordre d’idée, le marché des diamants de laboratoire est passé de 1 % du marché des diamants bruts de 14 milliards de dollars en 2016 à environ 4% en 2019. Grâce à ces nouvelles technologies de production en laboratoire, le prix du diamant synthétique est 30 à 50% moins élevé que celui du diamant naturel !

En France, les joailliers qui utilisent des diamants de synthèse doivent obligatoirement le préciser avec le terme « synthétique », de manière à ne pas tromper le client. Les joailliers français le plus connus et précurseurs en la matière sont : Courbet, JEM, Paulette à bicyclette

Alors quoi penser du diamant de synthèse ?

Ok…et avec tout ça on en pense quoi des diamants de synthèse ?

Et bien avant de répondre il est important de faire le point sur chacun des arguments avancés par les défenseurs du diamant naturel et ceux du diamant de synthèse. Il y a quatre raisons principales avancées par les défenseurs du diamant de synthèse : l’impact sur l’environnement, l’éthique, la qualité et le prix.

Argument n°1 : le diamant de synthèse pollue moins ! Est-ce vrai ?

Protection de la terre et de l’eau : L’extraction de diamants naturels demande de creuser très profonds, de retourner la terre, d’utiliser beaucoup d’eau et des produits chimiques. Les mines de diamants sont parmi les plus grands trous jamais creusés sur la Terre et détruisent les écosystèmes. A l’opposé le diamant de synthèse, lui ne demande aucune exploitation minière à sa création. Même si de nombreux efforts sont réalisés dans les mines pour réduire l’utilisation de l’eau et de produits chimiques, il n’empêche qu’il faut creuser la terre.

Diamant naturel : 0 | Diamant de synthèse : 1

Emissions de carbone : La production de diamant synthétique est fortement consommatrice d’énergie et donc génératrice d’émissions de gaz à effet de serre. Face à cet argument les fabricants de diamants synthétiques citent souvent les émissions de carbone comme étant en faveur du diamant de synthèse par rapport au diamant naturel. En fait cet argument ne tient qu’à partir du moment ou nous savons d’où provient l’énergie. Si le diamant est produit en Chine, en Inde ou à Singapour, l’électricité produite provient de combustibles fossiles (donc de l’extraction de la terre…vous voyez où je veux en venir… ?) .

De plus, des études ont été menées et ont révélé que : « les activités des sociétés minières des producteurs de diamants naturels ont émis en moyenne 160 kilogrammes de dioxyde de carbone (CO2) pour 1 carat de diamants produits en 2016, à comparer à des émissions de gaz à effet de serre estimées à 511 kilogrammes de CO2 pour 1 carat de diamants cultivés en laboratoire. » Rapport Trucost. Cela signifie que les émissions de carbone pour produire 1 carat de diamants synthétiques sont trois fois supérieurs à celles pour extraire l’équivalent en diamant naturel.

Pour que l’argument des fabricants de diamants de synthèse tienne il faudrait s’assurer que leur émission carbone soit compensée en utilisant de l’énergie 100% renouvelable.

Diamant naturel : 1 | Diamant de synthèse : 1

Argument n°2 : le diamant de synthèse est éthique

L’extraction de diamants naturels se fait souvent dans des pays où il est difficile de garantir de bonnes conditions de travail. Des scandales sur ces sujets ont d’ailleurs éclatés et ont été révélés. Cependant les extractions minières et les grands groupes fournisseurs de diamants se sont engagés depuis quelques années à améliorer ces conditions mais surtout ils investissent pour aider à développer les régions où sont extraits les diamants. Ce sont de vraies sources de développement pour ces pays. De plus des millions de personnes et leurs familles dépendent de cette activité d’extraction de diamants et si nous réduisons leur activité il y a un vrai risque de déstabiliser l’économie de ces régions. Il faut donc s’assurer que des alternatives existent.

Les diamants synthétiques, eux, ne proviennent pas de zones de conflit et ne sont pas vendus pour financer des activités militaires. Cependant même s’ils sont produits dans des laboratoires où il est plus facile de contrôler les conditions de travail et la sécurité, la majorité de la production de ces diamants provient aujourd’hui de Chine et d’Inde. Il faudrait donc dans le temps garantir une fabrication française.

Difficile d’attribuer le point, mais si on doit choisir je l’attribue au diamant de synthèse.

DIAMANT NATUREL : 1 | DIAMANT DE SYNTHÈSE : 2

Argument n°3 : le diamant de synthèse est de meilleure qualité

Le diamant synthétique a certes les mêmes caractéristiques physiques et chimiques que le diamant naturel, mais il n’est pas identique et il est détectable. Les diamants créés en laboratoire sont produits en deux à trois semaines en utilisant les deux méthodes décrites ci-dessus. Chaque méthode laisse des marques de croissance et des signes indicateurs distinctifs sur un diamant produit en laboratoire. C’est ainsi qu’ils peuvent être identifiés à l’aide d’instruments professionnels. De plus, la plupart des diamants synthétiques doivent être colorés pour corriger les distorsions créées au cours du processus de production industrielle. De part ces techniques, les diamants de synthèse sont plus purs que les pierres extraites naturellement car ne contiennent aucune saleté ni impureté. Une pureté améliorée signifie que le diamant est plus brillant et plus blanc. En fait, une grande proportion des diamants cultivés en laboratoire reçoivent généralement une cote de pureté supérieure à celle de leurs équivalents naturels. La question est de savoir si cette perfection n’enlève finalement pas le charme au diamant !

Donc oui la qualité du diamant de synthèse est supérieure mais quoique l’on dise, un diamant de synthèse pourra toujours être identifié.

DIAMANT NATUREL : 2 | DIAMANT DE SYNTHÈSE: 3

Attention si ces signes distinctifs sont détectables ils ne sont pas détectables à l’œil nu, c’est pour cette raison que les diamants de synthèse doivent toujours être accompagnés d’une certification les identifiant comme étant cultivés en laboratoire.

Argument n°4 : le diamant de synthèse coûte moins cher ! Qu’est ce que cela signifie ?

De par sa production en laboratoire, le prix d’un diamant synthétique est 30% à 50% moins élevé qu’un diamant naturel. Les coûts de production des diamants de laboratoire sont principalement liés à la consommation d’électricité. Cette différence sera d’autant plus significative en fonction de la taille du diamant, plus le diamant synthétique produit est gros, moins le coût par carat est élevé. Et ce prix va continuer à décroître car avec le temps, à mesure que la technologie évoluera, les coûts de production continueront de baisser. Cela signifie qu’un diamant de synthèse n’a pas de valeur de revente.

En contre partie, Les diamants naturels sont rares, en quantité limitée et ils ne perdent pas de valeur au cours du temps, comme le prouve la hausse lente mais régulière du prix des diamants sur les dernières décennies. Il n’y a que très peu de risques de forte dépréciation. Il sera même probable que plus les diamants de synthèse seront nombreux sur le marché, plus les diamants naturels auront de la valeur.

DIAMANT NATUREL : 3 | DIAMANT DE SYNTHÈSE : 3

Conclusion…

diamant de synthèse

En fait l’idée n’est pas de dire si le diamant de synthèse est mieux que le diamant naturel, le diamant de synthèse est une réelle évolution même une révolution… cependant il faut s’assurer que le client qui achète un diamant de synthèse fasse un choix en pleine conscience en fonction de son besoin, ses croyances, ses valeurs.

Si le souhait est d’acheter un bijou avec une belle pierre, mais avant tout de choisir une jolie création tout en se disant que l’impact sur l’environnement a été limité, alors se diriger vers le diamant de synthèse est une très bonne option. Attention, le seul bémol que je vois aujourd’hui c’est que je ne trouve pas que les prix affichés au client final pour des créations avec des diamants de synthèse soient franchement moins chères que celles avec une pierre naturelle, alors que les diamants synthétiques coûtent 30% à 50% de moins sur le marché ! Je sais que créer, faire à la main à un coût cependant il faut s’assurer que pour une pierre de taille similaire la création sera moins chère ou alors avoir une plus grosse pierre.

Si par contre votre souhait est d’acheter un bijou mais que vous vous dites qu’un jour vous voudrez peut-être le revendre pour acheter un nouveau bijou car on ne sait jamais les goûts et les envies évoluent, ou tout simplement dans l’idée de faire un investissement en plus de se faire plaisir alors là il faut se diriger vers le diamant naturel. Et si vous voulez limiter les impacts sur l’environnement, tournez-vous vers des joailleries éthiques mais qui travaillent avec des pierres naturelles dont la provenance est tracée, ce qui est pour l’instant mon choix.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :