Portrait de Corentin, fondateur de la marque de savonnerie Saint Corentin

Portrait de Corentin, fondateur de la marque de savonnerie Saint Corentin

Celles et ceux qui suivent mon blog savent que je suis continuellement à la recherche de produits naturels, sains et qui tendent vers le zéro déchet pour ma routine beauté mais aussi pour celle de toute la famille. Je cherchais depuis longtemps à remplacer l’après-shampoing démêlant liquide de mon fils (qui a les cheveux crépus/frisés) et dans cette quête je suis tombée sur l’après-shampoing solide saponifié à froid de la savonnerie « Saint Corentin ». J’ai tellement aimé l’effet sur ses cheveux, la beauté du produit mais surtout sa composition irréprochable que j’ai commencé à faire mes petites recherches sur cette marque.

J’ai découvert une savonnerie artisanale, installée à Quimper, spécialisée dans la fabrication de savons, shampoings et cosmétiques issus du procédé de Saponification à froid qui contiennent des ingrédients naturels, bio et équitables. Tous leurs produits sont juste canons !

Derrière cette jolie marque se cache Corentin, qui a gentiment accepté de répondre à mes questions. Je vous laisse découvrir le portrait de ce super artisan entrepreneur et ses magnifiques créations.

Interview de Corentin

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours ? 

Je m’appelle Corentin, j’ai 29 ans et je suis Artisan Savonnier à Quimper depuis un peu plus d’un an maintenant. Pour en arriver là, je suis passé par plusieurs expériences professionnelles assez courtes avec une formation à la base plutôt artistique, étant passionné par le dessin. J’ai toujours été fasciné par la Nature avec un grand « N », d’abord par la Faune, les animaux avec des parents et des grands parents sensibles à leur environnement, puis en grandissant plutôt par la Flore, les plantes, avec un grand père amoureux de son potager et une grand mère de son jardin. Peu à peu je me suis intéressé aux aromatiques et aux plantes médicinales, et j’ai laissé trotté dans ma tête cette envie d’en faire mon métier un jour.

Le retour à la réalité a fait que je me suis éloigné de cette idée par nécessité, et ma  » bonne étoile » m’a fait suivre ma compagne qui avait été mutée. On a donc quitté la région de Rennes où on vivait depuis notre enfance pour Quimper, et pour rien au monde je ne ferai marche arrière. Je suis tombé en adoration pour cette ville et ses alentours, ça a été le bol d’air frais dont j’avais besoin dans ma vie. 

Pourquoi se lancer dans le savon et la saponification à froid ? Comment t’es venu l’idée ?

Après avoir travaillé un an et demi en tant que Concepteur Vendeur, j’ai décidé de laisser ma routine et la pression du métier pour prendre le virage que j’attendais depuis plusieurs années, et j’ai entamé ma reconversion professionnelle. C’était très dur car je ne savais pas encore qui j’étais et ce que je voulais faire, et j’étais souvent assailli de doutes mais j’ai pu compter sur le soutien infaillible de ma compagne.

Je suis parti a la rencontre de différents professionnels qui transformaient les plantes et j’ai rencontré Julie Le Pann, de L’arpente qui produit des plantes et les transforme notamment en tisanes, puis Clément Pallier de la Ferme de Kermorvan qui fait des huiles essentielles et du fromage de chèvre. Tous deux ont été déterminants à leur façon dans mon parcours, et l’idée du savon m’a été soufflée… Ma compagne avait des problèmes d’eczéma et avait du mal à trouver ce qu’il lui fallait pour sa peau. J’ai commencé mes tests avec une recette simple, et en activant le processus la première fois j’ai trouvé ça génial, et depuis… J’ai continué ! 

Quelles sont la philosophie et les garanties de la marque Saint Corentin ?

Sarah, ma compagne, m’a conseillé de me spécialiser dès le départ dans le shampoing en saponification a froid car il y avait déjà un large choix de savon mais encore peu de shampoing. J’ai fait de très nombreux essais pour trouver des formules équilibrées qui s’adaptaient aux différentes natures de cheveux. J’ai commencé par me renseigner auprès des gens pour voir si ce produit pourrait les intéresser, et j’ai fait le choix de me lancer. Les démarches ont commencé et ce projet a mis deux ans avant que je ne vende le premier shampoing ! J’ai pris mon temps car je voulais être sur que j’allais dans la direction que je souhaitais, et proposer des produits qui correspondent aux exigences de chacun et à mes valeurs.

L’idée était de revenir a des produits simples, efficaces, et avec une seule fonction. Je ne veux pas surfer sur des concepts marketing mais proposer un produit efficace, pour laver les cheveux et en prendre soin sur la durée. L’importance était aussi de faire des produits avec une durée de vie assez longue pour être économique, et avec un choix de matières premières de qualité. La Mention Nature & Progrès, associative, est un gage de cette qualité.

Comment sélectionnes-tu les matières premiers ?

La sélection a été longue et difficile et se prolonge encore à l’heure actuelle, on reste en veille pour toujours améliorer cela. Les critères sont simples : Naturels, d’Origine Biologique, et le plus possible d’Origine Locale ou Éthique.  

As-tu suivi des formations particulières pour te lancer dans ce domaine ? 

J’ai fait une formation dans le Sud de la France pour le métier de Savonnier.

Qu’est ce qui a été le plus dur au moment de lancer ta marque ? Quel a été ton plus gros challenge jusqu’à maintenant ?

Ne pas perdre confiance en soi et faire face à l’Hydre administrative ! 

Quel est le produit que tu préfères ou que tu utilises le plus souvent ? As-tu une routine ?

J’adore l’Après Shampoing, notamment pour laver ma barbe sous la douche. Il n’assèche pas et je trouve que ça sent hyper bon ! Pour le corps, j’oscille entre le savon agrumes pour bien nettoyer après une bonne journée de bricolage, et le savon géranium rosat qui est plus doux, pour passer une journée à cocooner ! Quand aux shampoings, je change au fil des saisons !

Qu’est ce qui t’inspire pour tes créations/recettes ?

Ce qui m’inspire c’est surtout la finalité, l’utilité du produit. Partant de là, je cherche les ingrédients qui sont indispensables pour réaliser ma recette et je m’appuie beaucoup sur le cahier des charges Nature et Progrès.  

Plus d’un an après le lancement de la marque, de quoi es tu le plus fier ? As-tu des nouveautés à venir ?

Un an après, je suis fier d’avoir tenu bon et d’avoir dépassé mes craintes. J’ai rencontré énormément de gens formidables, surtout des femmes, qui comme moi ont souvent changé de vie pour faire un métier avec du sens. Cette année j’ai eu la chance d’accueillir une stagiaire, avec laquelle on a travaillé sur de nouveaux produits, qui j’espère sortiront d’ici la fin de l’année !

Un peu plus de Saint Corentin…

N’hésitez pas à découvrir la savonnerie artisanale Saint Corentin sur son site officiel et à suivre la marque sur son compte Instagram pour être au courant de leur actualité.

Vous pouvez retrouver les autres portraits de personnes inspirantes ici sur le blog.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :