Mastose, comment apaiser naturellement les seins douloureux ?

Mastose, comment apaiser naturellement les seins douloureux  ?

Comme je le précisais dans mon article “No bra, comment prendre soi de sa poitrine au naturel ?”, je souhaitais faire un point spécifique sur comment apaiser les seins douloureux liés à la mastose. Ces seins douloureux arrivent souvent dans la deuxième partie du cycle mais parfois cela peut être en continu, ce qui peut être handicapant et usant au quotidien.

Les seins douloureux n’empêchent pas de prendre soin d’eux comme je le décris dans mon article mais la routine est à adapter pour enfin se libérer de cette douleur et retrouver un confort.

Qu’est ce que la mastose ?

« La mastose est due à un phénomène d’hyperœstrogénie : les œstrogènes prédominent sur la progestérone durant la seconde partie du cycle ». Cet emballement hormonal modifie la consistance des glandes mammaires et se traduit le plus souvent par un gonflement des seins.

Les symptômes se traduisent par des seins durs, tendus, douloureux et granuleux. Ce sont souvent des troubles bénins cependant il est conseillé de faire des examens pour écarter tout problème et surtout cela va permettre de passer une première étape pour les femmes qui en souffrent, c’est à dire les rassurer et leur enlever de la tête l’idée d’un cancer du sein. L’angoisse et le stress contribuent à altérer la production des hormones pendant le cycle ce qu’il faut justement calmer.

Mon expérience de la mastose

J’ai moi-même souffert de mastose pendant de nombreuses années et je suis sortie de cette douleur grâce à une routine naturelle.

J’ai commencé à avoir des douleurs de seins à partir de l’adolescence et cela arrivait quelques jours avant les règles. On me disait que c’était normal et qu’après les règles cela partait. Puis le gonflement et la douleur ont commencé à arriver 15 jours avant les règles pour enfin ne plus jamais me lâcher. J’avais les seins gonflés et douloureux, je supportais mal la pression des soutiens-gorge mais je ne pouvais pas non plus ne pas en porter car dès que je bougeais ils me faisaient mal. J’ai donc été voir un Gynecologue « classique » qui m’a fait faire tous les examens pour vérifier que tout allait bien, ce qui était le cas. Après avoir écarté tout problème, il m’a mis sous pilule progestative qui avait pour effet de contrebalancer mes œstrogènes et surtout de ne plus avoir de cycle. J’avoue cela a été miraculeux dans un premier temps mais petit a petit j’ai commencé à avoir des effets secondaires. Je savais que prendre des hormones n’était pas la solution et je voulais trouver un remède naturel. C’est là que j’ai rencontré ma gynécologue homéopathe. Avec elle j’ai pu arrêter de prendre de la progestérone et mettre en place une routine qui m’a libéré des douleurs.

Quelle routine naturelle mettre en place ?

En médecine traditionnelle chinoise, la mastose est liée au foie, l’estomac et la rate. Ces organes serait bloqués par un excès de colère et d’anxiété qui provoqueraient une mauvaise circulation des vaisseaux dans la région des seins. Et avec du recul je sais qu’à cette époque j’étais extrêmement stressée car je passais mes concours pour entrer en école d’ingénieurs et que j’avais peu de moyen de débrancher.

1/ Donc premier conseil, travaillez sur vos colères et votre stress. Si il n’est pas possible de travailler dessus, essayez de vous éloigner de l’origine de ses tensions.

2/ Il sera également bon de détoxiner votre foie et d’aider à son bon fonctionnement grâce aux plantes. Il a de nombreuses plantes très bonnes pour le foie, par exemple ortie, pissenlit, artichaut, chardon-marie (à prendre en tisane, en gélule, ampoule selon la posologie inscrite sur la boîte). Il faut le faire au moins pendant un mois et recommencer dès qu’on en ressent le besoin.

3/ Il faut réguler les hormones. Je prenais des tisanes de framboisiers et dans les premiers temps je l’associais à de l’alchémille ou du gattilier pour aider à l’arrêt de la pilule progestative (grâce à leurs propriétés « progestérone-like »). Je prenais également des gélules d’onagre (posologie selon la marque) en cure de 3 mois. En plus cela fait une belle beau ce qui ne gâche rien !

4/ En cas de mastose on prescrit souvent du gel progestatif à appliquer sur les seins, j’ai remplacé ce gel par des cataplasmes d’argile verte. C’est top ! Vous mettez de l’argile verte (que vous avez mélangé avec de l’eau pour faire une pâte ou bien vous pouvez l’acheter déjà toute faite) et vous appliquez sur les seins sauf les tétons. Vous laissez poser 20 min et vous enlevez avec une serviette tiède. Vous pouvez le faire dès que les seins sont douloureux ou gonflés.

5/ Il est conseillé de masser les seins pour remettre en marche la circulation. Il existe des compositions toutes faites telles que le gel oemine vitex (alchémille et gattilier) ou l’huile de massage bio : mastose. Sinon vous pouvez tout simplement faire un massage à base d’huile végétale de calophylle avec 2 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne ou d’achilllé (à tester avant pour voir si vous ne faites pas de réaction).

6/ Je prenais également en traitement homéopathique les glandes mammaires 30CH de Boiron (ampoules à prendre dès gonflement des seins) et le mélange (réalisé par ma pharmacie) : APIS MELLIFICA 4CH, PHYTOLACCA 4CH, BRYONIA 4CH, LAC CANINUM 4CH (3 granules 3xjour).

J’ai tenu cette routine pendant un an et je n’ai plus eu ensuite besoin de faire quoi que ce soit (je pense aussi que j’avais modifié beaucoup de chose dans ma vie).. J’ai eu peur une fois enceinte que cela revienne car pendant la grossesse les seins sont stimulés par les œstrogènes, surtout pendant les trois premiers mois et par la prolactine après l’accouchement et pourtant ma mastose n’est pas revenue. Je reste prudente car elle peut revenir à tout moment jusqu’à la ménopause mais je me tiens prête à agir et reprendre ma routine si besoin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :