No bra… comment prendre soin de sa poitrine au naturel ?

No bra

Libérée, délivrée… Je ne serai plus jamais comprimée ! Enfin une habitude naturelle à prendre qui ne va pas déplaire à votre partenaire. La période de confinement est idéale pour se lancer et tester le « No bra » car on ne sort pas de chez soi, mais surtout c’est l’occasion de prendre soin de sa poitrine au naturel.

Mon expérience du no bra

Il y a encore trois ans je faisais partie de ces femmes qui ne pouvaient pas imaginer se voir sans soutien-gorge et je parle en plus de ceux qui compriment bien, les « push up ». Et puis je suis tombée enceinte, ma poitrine a doublé de volume et je ne pouvais plus mettre mes soutiens-gorge. Je n’avais pas spécialement envie d’acheter de nouveaux soutiens-gorge juste pour quelques mois, j’ai donc commencé à ne plus en porter. J’avoue cette décision n’a pas été difficile à prendre car j’ai été arrêtée à partir du cinquième mois de ma grossesse, je n’avais donc pas à aller travailler ou voir beaucoup de gens ce qui m’a beaucoup aidé à passer le cap psychologique.

Oui, il y a un cap psychologique car on va pas se mentir depuis notre adolescence on nous conseille de porter des soutiens-gorge, ou pire on nous a fait peur en nous disant que si on n’en portait pas notre poitrine tomberait comme de vieux gants de toilette. J’avais vraiment peur que cela arrive à ma poitrine car elle avait pris beaucoup de volume et donc pesait plus lourd. Ce qui a été décisif pour moi c’est que j’ai découvert à quel point j’avais l’impression de me sentir libérée et à quel point cela était confortable. Ma poitrine ne me faisait pas mal (bon je ne faisais pas de jogging non plus…). Et surtout je n’avais plus cette sensation de respiration coupée et plus de douleurs sur le coté des seins à cause des baleines qui rentrent dans la chair. Pendant cette période j’ai commencé à faire quelques exercices et à prendre soin de mes seins surtout dans l’idée d’éviter les vergetures et donc je les tartinais tout comme mon ventre de beurre de Karité. C’est à ce moment là que j’ai commencé à trouver mes seins fermes mais je me disais que c’était surtout grâce à la grossesse.

Et puis quelques mois après l’accouchement, catastrophe, je n’ai plus eu le temps de m’occuper de moi et j’ai eu l’impression que mes seins étaient comme ‘vidés », plus de volume et une sensation qu’ils tombaient. A ce moment là je devais reprendre le travail et étant donné que je passe mes journées en réunion je ne me voyais pas aller au travail comme cela. Je me suis donc ruée sur mes anciens soutiens-gorge pour essayer de cacher mon complexe. Mais malheureusement dès que je les remettais je me sentais mal, j’avais l’impression qu’ils comprimaient mon estomac et j’attendais avec hâte de rentrer chez moi pour l’enlever. C’est là que j’ai pris la décision de ne plus porter de soutien-gorge chez moi et les week ends, même si je sors. J’ai décidé d’acheter des soutiens-gorge triangle en dentelle sans armatures, sans coque qui sont ultra-confortables pour les jours de travail. Franchement je partais sur l’apriori que je ressemblerai à une pré-adolescente dedans mais là pareil, révélation, ils sont hyper beaux, et sexy (et oui on veut toutes continuer à plaire…). Voici quelques exemples de soutiens-gorge confortables et beaux.

J’ai également remis en place une routine pour prendre soin de ma poitrine et après quelques mois, comment vous décrire… j’ai eu l’impression que mes seins reprenaient du volume mais surtout « remontaient ». Aujourd’hui j’ai même l’impression d’avoir retrouvé la poitrine que j’avais avant la grossesse. C’est en voyant cela que je me suis posée des questions et que j’ai essayé de comprendre en faisant des recherches. Et c’est là que je suis tombée sur des études qui montrent que « chez les femmes qui ne portent pas de soutien-gorge, le mamelon remonterait en moyenne de 7 millimètres par an et les seins seraient plus fermes ». Il y a même des témoignages de femmes qui affirment que leurs problèmes de dos ont “disparu comme par magie” et cela concerne aussi les grandes tailles. Des scientifiques aussi se sont penchés sur le sujet et s’interrogent sur l’impact néfaste du soutien-gorge sur la santé. D’après eux : « Les wonderbras et autres push-up comprimeraient les tissus, gênant la circulation sanguine et lymphatique. Se pose alors la question d’un éventuel lien avec le cancer du sein […] ». Ce ne sont que des études à ce stade et elles méritent d’être confirmées mais en tout cas cela correspondait à ce que je ressentais.

Ma routine pour une belle poitrine au naturel

Je vais donc vous partager ma routine pour entretenir la beauté de vos seins. Tout d’abord le gommage. La peau du décolleté étant fragile il faut privilégier des gommages doux comme ceux pour le visage. Moi j’utilise les gommages que je reçois souvent grâce à mon abonnement de ma box bio et comme j’utilise jamais de gommage sur mon visage (raison expliquée dans l’article « prendre soin de soi pendant le confinement ») je les utilise sur ma poitrine. J’aime bien le gommage visage verveine et karité de chez Marilou. Sinon dans la majorité des cas j’utilise mon savon solide exfoliant de Savon stories (vous pouvez retrouver une sélection de savons dans l’article « savons solides, nouvelle routine beauté sous la douche »). Après le gommage il est conseillé d’appliquer de l’eau froide pour la fermeté. J’avoue je n’arrive pas à le faire. Il y a également la pratique qui consiste à appliquer des glaçons en massage sur les seins, là pareil je ne le fais pas je n’y prends pas de plaisir. Je pars toujours du principe qu’une routine beauté doit surtout être agréable et apporter du plaisir. Pour apporter ce côté fermeté j’applique donc du gel d‘aloe vera que je garde au frigo. Je massage mes seins avec en partant du haut vers l’extérieur puis je remonte vers l’intérieur. Je le fais quelque minutes et après soit je laisse le gel cela à un effet tenseur mais qui peut faire des bouloches ou bien je rince avec une lingette lavable humidifiée à l’eau froide. Ensuite j’applique le soir soit mon beurre de karité adoré de chez KERATHIC soit une huile végétale de Bellis ou pâquerette (vertus raffermissantes qui aident à maintenir une bonne tonicité cutanée).

Si vous n’avez pas ces huiles chez vous, vous pouvez tout aussi bien appliquer de l’huile d’argan, d’amande douce ou de rose musquée en massant bien.

Pour les adeptes des huiles essentielles vous pouvez ajouter à votre huile végétale dans le creux de votre main un goutte d’huile essentielle de mélisse (pour la fermeté) ou de cèdre de l’atlas (tonifiant lymphatique). Attention faire un test avant pour vérifier si vous êtes allergiques et ne pas utiliser enceinte ou allaitante.

Pour les seins douloureux, la routine est un peu différente. J’ai prévu de faire un article qui arrive très vite sur les remèdes que j’ai mis en place pour apaiser la mastose.

Je fais également quatre petits exercices de sport très simples pour maintenir une bonne tenue des seins, que vous pouvez trouver Ici en lien.

Vous avez maintenant tous les secrets pour une belle poitrine au naturel.

No bra, no stress

Je sais qu’il n’est pas facile dans notre société de passer au “no bra”, surtout en milieu professionnel. Je ne suis, moi-même, pas parvenue à ne pas en porter au travail mais avec ceux que je porte cela ne me gêne pas et surtout je retrouve tous les jours le plaisir de ne pas en porter une fois chez moi. Et les effets sont bien présents !

Je ne peux qu’encourager les femmes à découvrir cette sensation de confort. Attention si vous faites du sport il est préférable de choisir une brassière pour éviter de potentielles douleurs mais c’est surtout à vous de ressentir et d’écouter votre corps.

Vous serez prévenues, une fois cette habitude prise il sera difficile de revenir en arrière. Et pour ne rien gâcher cela a pour avantage de moins nous ruiner en lingerie.

N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires !