Les remèdes naturels qui fonctionnent sur l’Endométriose !

endométriose

J’avais commencé à écrire cet article avant le confinement et avec ce qui se passe en ce moment je me suis dis que ce n’était peut être pas le meilleur moment pour le poster. Puis après réflexion, je me suis dis que certes en ce moment nous combattons le Covid-19 mais ce n’est pas parce qu’il y a le Coronavirus que les autres maladies ont disparu et que des femmes n’en souffrent plus. Dans cet article je ne vais pas vous décrire dans le détail ce qu’est l’Endométriose ou le protocole complet à mettre en place, car il dépend de chaque femme et donc nécessite une consultation. Cependant après avoir accompagné plusieurs femmes, j’ai pu constaté que des remèdes naturels fonctionnent sur l’Endométriose et aidaient à améliorer la vie de ces femmes.

Si vous cherchez une naturopathe qui pourraient vous aider Il y a des expertes dans le domaine de l’Endométriose qui ont écrit des articles et des livres. La plus connue et la plus compétente à mes yeux est la naturopathe connue sous le nom de « Nana-Turopathe » qui a elle-même souffert d’Endométriose et qui a écrit un super livre. Si vous souffrez d’Endométriose, je vous conseille vraiment de faire un tour sur son blog ou de vous procurer son livre.

Elle propose également une formation aux professionnels que j’ai pu suivre et que j’ai pu mettre en application sur des personnes que j’ai accompagné. C’est ce retour d’expérience que je voudrais vous partager ici.

Dans son livre la naturopathe « Nana-Turopathe » explique les différents piliers sur lesquels il faut agir : alimentation, la gestion du stress et de la douleur, les thérapies complémentaires et les plantes. C’est sur ce dernier point que je voudrai m’attarder ici.

Qu’elles sont les plantes qui agissent sur les symptômes de l’Endométriose ?

Comme vous le savez surement, enfin pour celles qui en souffrent, l’Endométriose se caractérise par la présence de tissu de l’endomètre en dehors de l’utérus. Ces tissus sont soumis à la fluctuation des hormones tout au long du cycle de la femme pour finir à la fin de ce cycle par saigner pour être évacués. Quand ces tissus se retrouvent en dehors de l’utérus ils agissent de la même façon sous l’effet des hormones mais cela génèrent de très fortes douleurs, inflammations, saignements. Le but est donc de rééquilibrer la production de ces hormones.

Je vais vous partager les plantes qui ont agit sur les personnes atteintes de cette maladie que j’ai pu accompagné et qui ont pu me faire un retour positif sur leur efficacité.

Rétablir l’équilibre œstrogène/progestérone

L’endométriose est souvent liée à une production excessive d’œstrogène ou une sous production de progestérone. Ces deux hormones fonctionnent en équilibre. Malheureusement notre mode de vie (stress, angoisses…) mais aussi la pollution dans laquelle nous vivons, les perturbateurs que nous mettons sur notre peau ou nous ingérons stimulent nos récepteurs œstrogéniques, créant un effet similaire à un excès d’œstrogènes. Il existe des plantes qui peuvent aider à rétablir cet équilibre.

1/ Le gattilier est une plante très efficace pour stimuler la production de progestérone afin de maintenir les œstrogènes sous contrôle. Les femmes qui ont commencé à en prendre ont pu grâce à cette plante faire une transition en douceur de l’arrêt de leur pilule progestative.

2/ L’Alchémille est la plante recommandée pour les femmes souffrant de douleurs de règles et de syndromes prémenstruels. Elle permet de décongestionner et de par son action proche de la progestérone elle va rétablir l’équilibre œstrogène/progestérone. Il est conseillé de la prendre plusieurs jours avant les règles pour s’assurer de son efficacité.

La prise de ces plantes doit être accompagnée également par une réflexion sur le mode de vie en minimisant le contact avec des substances chimiques et perturbateurs (plastiques, cosmétiques pétrochimiques, pesticides…).

Un bon fonctionnement des émonctoires

Les émonctoires sont les organes qui permettent l’élimination des déchets organiques et dans le cas de l »Endométriose le foie joue un rôle important dans l’élimination des excès hormonaux. Il faut donc l’aider et le soutenir en prenant des plantes telles que le pissenlit, l’ortie, le chardon-marie, l’artichaut, la barbane. Ces plantes peuvent être prises à tout moment, en cure pour soutenir le foie.

Combattre l’inflammation et la congestion abdominale
L’inflammation

Le gattilier et l’alchémille ont des actions décongestionnantes mais l’action peut être soutenue par la prise :

1/ de curcuma. Pour celles qui n’ont pas l’habitude de consommer du curcuma, il existe des compléments alimentaires mais en général je conseille d’intégrer dans son quotidien la préparation d’un Golden latte (lait végétal au curcuma). Vous trouverez une très bonne recette sur le blog de Papilles & pupilles.

2/ d’oméga 3 (alimentation ou sous forme EPA/DHA). Il est conseillé d’intégrer dans son alimentation au mois 3 ou 4 fois par semaine des poissons tels que le saumon, le hareng, le maquereau, le thon, les sardines… ou les « poissons blancs » comme la sole, la raie, le merlan. De privilégier les huiles de lin, chanvre, colza et les légumes verts.

La prise d’antioxydants est aussi recommandé pour lutter contre les radicaux libres libérés par l’inflammation et qui finissent par endommager les cellules et propager l’inflammation. Les antioxydants sont capables de capturer les radicaux libres et de bloquer cet enchaînement. Les meilleurs antioxydants sont le resvératrol que l’on trouve dans le raisin, mais aussi le thé vert, La N-Acétylcystéine (NAC) ou Le pycnogénol (extrait d’écorce de pin).

La congestion abdominale

L’achillée millefeuille est la plante par excellence pour décongestionner l’utérus. Il y a également la pivoine ré-équilibrante pour la sphère hormonale.

Les crampes

L’inflammation de l’Endométriose provoque souvent une congestion de l’utérus, ce qui donne lieu à des crampes. La meilleure plante recommandée dans ce cas est le framboisier. Les tisanes de feuilles de framboisier sont efficaces même sur les contractions de grossesse (je peux vous confirmer moi-même son efficacité pour avoir souffert d’un utérus contractile pendant toute ma grossesse !). Il y a également la viorne, indiquée pour les crampes du bas ventre.

Calmer les saignements

L’Endométriose entraîne couramment des saignements entre les règles ou des règles abondantes. Une plante fonctionne très bien sur la sphère utérine c’est la bourse à pasteur, elle est hémostatique. Il est préférable de l’utiliser en teinture mère et conseillé de la boire tant que les saignements ne s’arrêtent pas.

Lutter contre la fatigue

Les douleurs liées à l’Endométriose usent la personne qui en souffre que ce soit physiquement comme moralement. Il est donc important de se supplémenter en magnésium marin pour lutter contre la fatigue, en fer si vous perdez souvent du sang et que vous analyses de sang révèlent une anémie, en oligo-éléments (principalement le zinc pour lutter contre l’inflammation), et en vitamines ( dont vitamines E et D3).

N’hésitez pas à partager vos remèdes et recettes qui fonctionnent sur vous !